Paysage de Haute-Corrèze

5 bonnes raisons de découvrir la Haute-Corrèze

Que faire dans un périmètre restreint ? Où aller pour se dépayser à proximité de chez soi ? C’est peut-être des questions que tu te poses, surtout dans le contexte actuel. Après deux mois d’assignation à domicile parfois un peu oppressants, on a tous un besoin immense de respirer, de se sentir vivants ! Mais, ça tombe bien, en Corrèze, l’impression de voyager ailleurs ne nous quitte jamais ! Tu as un peu de temps devant toi ? Tu aimes les spots nature ? Je te confie 5 bonnes raisons de filer vers le nord pour profiter de ta liberté retrouvée.

Perds pas l’nord !

Tu sais, pour un corrézien du sud, franchir la ligne imaginaire qui se situe au-dessus de Tulle, c’est presque une aventure ! Disons qu’on ne monte pas sur le plateau tous les jours et qu’on imagine sans problème qu’il regorge d’endroits ravitaillés par les corbeaux. Bon, en vrai, ce n’est pas complètement faux. Mais, c’est aussi ce qui fait toute la magie de ces paysages bruts et fascinants. Amoureux de grands espaces et de points de vue à couper le souffle, la Haute-Corrèze est faite pour toi !

1. Au Suc au May, ta liberté tu retrouveras

Pause méritée en arrivant au sommet du Suc au May
En arrivant à la table d’orientation

Les Trois Cafés Gourmands la chantent, ” l’odeur de cette terre, vue sur les Monédières ” (ne me remercie pas pour cet air que tu vas garder en tête un bon moment !) Pas de doute, on y est, les “monts du jour” sont devant nous ! Ici, tu culmines à 908 mètres d’altitude et si tu arrives par l’un des nombreux chemins de randonnée, tes mollets comprendront facilement que, non, la Corrèze n’est pas un plat pays !

Panorama depuis la table d'orientation
A 908 mètres

Depuis la table d’orientation, tu découvriras un panorama exceptionnel avec vue sur la montagne limousine et le plateau de Millevaches. Par temps clément, tu voyageras même jusqu’en Auvergne en apercevant ses plus hauts sommets. Après deux mois de confinement, il n’y a pas plus bel endroit pour se sentir libre et vivant !

Poursuivre la balade avec ” les petits plus de Coco ”

  • Se rendre à Veix pour admirer le panorama depuis le Puy de la Monédière (919 mètres)
  • Randonner autour du cirque de Freysselines, à Chaumeil, et en profiter pour cueillir des myrtilles et des framboises sauvages.
  • Après l’effort le réconfort : en saison, s’arrêter déguster la fameuse tarte aux myrtilles de la ferme de la Monédière. Tu m’en diras des nouvelles !

2. A Clédat, le peuple de la forêt tu rencontreras

Le petit village de Clédat a été abandonné par ses derniers habitants en 1963 et seuls quelques créatures féériques semblent encore peupler les lieux. Mais, à n’en pas douter, comme moi , tu te laisseras transporter par cette ambiance magique et unique !

La première fois que j’ai vu cette forêt de sapins enchantée et toute cette mousse, j’étais émerveillée mais du genre vraiment émerveillée. L’effet “wouahou”, les paillettes plein les mirettes et tout et tout hein !

En venant de Grandsaigne, tu accèderas à Clédat par un chemin carrossable… Mais, vas-y mollo, ça reste une piste forestière et ce n’est pas le moment de percer la diligence ! Crois-moi, la magie se trouve au bout du chemin… La première fois que j’ai vu cette forêt de sapins enchantée et toute cette mousse, j’étais émerveillée mais du genre vraiment émerveillée. L’effet “wouahou”, les paillettes plein les mirettes et tout et tout hein ! Bon, je m’emballe alors retiens simplement qu’il s’en dégage de bonnes ondes et une sérénité absolue !

Sous-bois moussu de Clédat

Culturons-nous : Clédat est né d’une histoire de voyageurs, de pèlerins et de mendiants qui traversaient ici une partie du plateau plutôt désertique, en allant à Tulle. Vers 1164, l’évêque de Limoges a décidé d’établir une chapelle associée à une “maison des pauvres” (hospice destiné à l’accueil de ces personnes en difficulté). C’est autour de la chapelle que s’est naturellement créé le village. Les années soixante ont vu la mécanisation de l’agriculture et cet évènement a sonné le glas pour les habitants de Clédat qui ont du abandonner leur village pour des terres plus adaptées ; aucune machine à moteur ne pouvant œuvrer entre les rochers.

Vue sur la chapelle Sainte-Madeleine
Chapelle Sainte-Madeleine de Clédat
Chapelle du village
Chapelle Sainte-Madeleine
Vieux outils pour travailler la terre
Ancêtres de nos machines agricoles modernes

Fontaine Sainte-Madeleine

Tu verras que Clédat a su préserver ce côté magique presque un peu mystique. Nos ancêtres vénéraient les éléments naturels comme l’eau, la pierre, la forêt et attribuaient des pouvoirs de guérison aux sources. Avec la christianisation, chaque fontaine a reçu le nom d’un saint et une spécialité ; la fontaine Sainte-Madeleine de Clédat faisant, paraît-il, des miracles dans la guérison des maladies de peau.

Sculptures de Michel Kirsch

Ecoute et réflexion. Voilà deux activités auxquelles tu pourras t’adonner sans limite dans le village. C’est aussi le nom de ces sculptures de Michel Kirsch qui se fondent parfaitement dans le décor, sous ce vieux chêne aux allures de revenant… Ouvre l’œil, tu croiseras certainement d’autres petits habitants !

Sculptures de Michel Kirsch
Ecoute et réflexion

Poursuivre la balade avec ” les petits plus de Coco ”

  • Marcher ! Plusieurs circuits de randonnées au départ du village ; possibilité d’emprunter les topo-fiches sur place (on n’oublie pas de les restituer !)
  • Admirer le panorama depuis le rocher (circuit fléché au niveau du parking)
  • Vadrouiller jusqu’aux proches cascades de la Tine et du Deiro.

3. A Longeyroux, tes bottes dans la tourbière tu planteras

Malgré ce titre un peu cavalier note que, par temps sec, de bonnes chaussures de randonnée suffiront et que normalement, tout devrait bien se passer… personne n’est jamais resté prisonnier de la tourbière !

Passionné de rando, de faune et de flore, tu es au bon endroit !

Située à cheval sur les communes de Meymac, Chavanac et Saint-Merd les Oussines, la tourbière du Longeyroux est un endroit aussi étonnant que fascinant.

La tourbière du Longeyroux s'étend sur 250 hectares
Tourbière du Longeyroux

Deux circuits te permettront de découvrir la biodiversité :

  • le sentier pédagogique des Linaigrettes (1 kilomètre)
  • le sentier de la Bruyère (9 kilomètres)

En ce moment, la tourbière se pare de l’or des genêts

Bouquet de gênets
Bouquet d’or

Il faudra attendre l’été pour voir fleurir la bruyère sur le sentier du même nom. En ce moment, la tourbière se pare de l’or des genêts qui habille également tout le plateau de Millevaches.

Gênets

Poursuivre la balade avec ” les petits plus de Coco ”

4. A Séchemailles, ton plus beau bikini tu sortiras

Ou ta plus belle canne à pêche, selon tes envies ! Ce serait, néanmoins, assez réducteur de clôturer ici la liste des activités possibles au lac de Séchemailles ! Depuis 2019, il est labellisé Pavillon Bleu ce qui en fait indéniablement un endroit où la baignade est agréable et le farniente recommandé. Mais si tu as envie d’activités nautiques ou sportives, tu auras de quoi faire sur l’eau (kayak, aviron, pédalo, ou canoës) et aux abords du lac (VTT, footing, randonnées pédestres et équestres).

Arrivée ici en fin de journée, après une longue rando, la douceur de l’endroit invitait au pique-nique improvisé les pieds dans l’eau !

Je dois dire que j’ai été agréablement surprise ! En bonne sudiste, mes références en matière de lac corrézien se situent aux abords du lac du Causse ou de celui du Coiroux. Arrivée ici en fin de journée, après une longue rando, la douceur de l’endroit invitait au pique-nique improvisé les pieds dans l’eau !

Balade autour du lac

Comme je n’avais que mes chaussures de rando et rien pour un pique-nique, aussi improvisé soit-il, dans le sac à dos, j’ai choisi l’option “marche encore” autour du lac ! Un joli parcours d’environ 4 kilomètres, boisé et ombragé, permet d’en faire le tour.

Ecrin de verdure pendant la balade découverte autour du lac
Balade autour du lac

Cette balade est vraiment très chouette pour une promenade digestive ou pour les marcheurs du dimanche. Pour les autres, plusieurs randonnées passent par ici ! Dans tous les cas, je te conseille d’ouvrir l’œil. Il se pourrait que tu fasses de drôles de rencontres….

Le lac est peuplé de créatures étranges....
Le peuple du lac

Poursuivre la balade avec ” les petits plus de Coco ”

  • Flâner dans Meymac, petite cité classée parmi les Plus Beaux Détours de France
  • Passer admirer les 11 arches du Viaduc des Farges
  • Emprunter la route des hêtres à l’automne

5. Au Mont Bessou, sur le toit de la Corrèze tu grimperas

Coco au mont Bessou
Libérée, délivrée, déconfinée…

J’ai choisi de voir le monde depuis le Mont Bessou pour célébrer mon retour en Corrèze et profiter de ma première vraie sortie post-confinement. Du haut de l’observatoire, tu te perches à 1 000 mètres d’altitude alors y aurait-il meilleur endroit que le point culminant du département (et même du Limousin) pour prendre un grand bol d’air et se sentir libre ? ! Pour moi, la réponse est non, bien évidemment !

Deux petits sentiers de découverte – celui du champignon et celui du granit – te permettront d’arriver à la tour d’observation sans difficulté. Mais si tu es pris d’une petite flemme, tu peux aussi te garer à 200m du sommet.

Si tu es bon marcheur, la rando “le toit du Limousin” (17 km, variante à 15 km, niveau difficile) te fera vadrouiller par la tourbière du Longeyroux et par le lac de Séchemailles vus aux points 3 et 4. Mes mollets s’en souviennent…

Balade en forêt
Sentier du champignon

Tout est plus beau vu d’en haut, c’est bien connu ! Alors, grimpons la centaine de marches qui nous sépare du sommet de l’observatoire ! Vu que je suis sympa, je te préviens : si jamais tu sentais que ça tangue une fois en haut, ce n’est pas parce que tu aurais forcé sur l’apéro au pique-nique ! Bon, l’un n’empêche pas l’autre…. Mais disons que lorsqu’il y a du vent dans les voiles, gare au mal de mer tout là-haut !

Tour observatoire
Tour observatoire du mont Bessou

Je ne vais sans doute pas te surprendre si je te dis que la vue est incroyable. On y voit loin, tu verras qu’on y voit jusqu’à Cuba…. Mais plus près, ce magnifique panorama nous permet de voir le massif du Sancy ou le puy de Dôme.

Paysage du mont Bessou
Vue depuis l’observatoire

La magie du plateau

Le plateau est toujours un endroit magique, hors du temps. En blanc et vert, aux couleurs de l’hiver ou, avec des teintes plus chaudes, l’automne venu. J’aime la palette printanière sur fond de bleu, de jaune et de vert. Peut-être parce que ces couleurs symbolisent la sérénité, le renouveau et le bonheur ?! On en a tous grand besoin en ce moment alors inspire, expire, c’est le moment de lâcher prise !

Poursuivre la balade avec ” les petits plus de Coco ”

  • Aller jusqu’à Valiergues où se trouve le seul moulin à vent du département encore visible aujourd’hui

Cet été, visitons la France !

D’ici quelques semaines, il sera temps de partir en vacances. Cette année, elles seront impactées par la crise sanitaire qu’on connaît tous. Pourquoi ne pas en profiter pour découvrir ou redécouvrir tous ces endroits qui font la beauté de nos régions et la richesse de nos patrimoines ?! Si tu passes par la Haute-Corrèze, les lieux présentés dans cet article sont des incontournables. Alors, n’hésite plus et mets-toi au vert !

14 Comments

  • Avatar
    Reply Reikap87 29 mai 2020 at 7 h 57 min

    Excellent récit qui donne envie de découvrir ces lieux, j’en connais certains mais d’autres non alors je sais ce qu’il me reste à faire 😁 😁
    Bravo à toi pour ton premier “article” 👍

    • Avatar
      Reply Carnet de bohème 29 mai 2020 at 8 h 59 min

      Il ne te reste plus qu’à prendre le sac à dos et l’appareil photo… 😁 Merci beaucoup Loïc pour ton retour, j’suis ravie que ça te plaise ! 😊👍🏻

  • Avatar
    Reply Elsa.Ley 27 mai 2020 at 11 h 31 min

    Super article Coralie 😉 les photos sont au tops ! j’adore “les petits plus de Coco” qui donnent des idées 😉
    En tout cas beau boulot ! et hâte de voir la suite ! 😉

    • Avatar
      Reply Carnet de bohème 27 mai 2020 at 14 h 40 min

      Trop sympa Elsa ! Ravie de ton retour, merci beaucoup ! 😊 👍🏻

      • Avatar
        Reply sève 28 mai 2020 at 9 h 57 min

        J’ai qu’une envie c’est d’y aller 🤩🤩🤩

        • Avatar
          Reply Carnet de bohème 28 mai 2020 at 10 h 46 min

          Ça tombe bien, c’est dans ton périmètre des 100km… 😁😎 Fais signe, si jamais ! 😁👍🏻

  • Avatar
    Reply Sébastien mpa 27 mai 2020 at 7 h 59 min

    Bravo pour ce très joli carnet de vadrouille 👍👍 c’est vrai que la Corrèze est belle, je me rends compte que j’ai encore pas mal de coins à y découvrir, quand je vois toutes tes belles photos 🤩🤩.
    Vivement la suite de tes vadrouille 😊😀

    • Avatar
      Reply Carnet de bohème 27 mai 2020 at 9 h 26 min

      Merci beaucoup pour ton soutien Seb, je suis heureuse si ce blog peut contribuer à partager des idées de vadrouilles ! 😁 A bientôt !

  • Avatar
    Reply Audrey. C 26 mai 2020 at 21 h 06 min

    Super idée Coco ! Je ne connaissais que quelques endroits dont le Mont Bessou ( ayant le vertige je n’ai pu que faire le premier palier… 😔).
    Ton article donne vraiment envie de découvrir ou re-découvrir ces coins peu connus.
    Continue d’écrire des articles, c’est génial et chapeau pour les photos ! 😉

    • Avatar
      Reply Carnet de bohème 26 mai 2020 at 23 h 34 min

      Avec le vertige, j’imagine que c’est compliqué, surtout quand ça tangue… 😄 Je suis contente si ça peut te donner de quoi compléter tes vadrouilles 😁 Merci beaucoup! 😘

  • Avatar
    Reply Rolland 26 mai 2020 at 20 h 55 min

    Félicitations pour ton carnet de vadrouille très sympa sur la haute Corrèze, vivement la suite… 😊🥰

    • Avatar
      Reply Carnet de bohème 26 mai 2020 at 23 h 32 min

      Pour la suite, il va falloir patienter un jour ou deux… J’y ai un peu transpiré quand même ! 🥵😅 Mille mercis ! 😁

  • Avatar
    Reply jcg48 26 mai 2020 at 19 h 50 min

    Pas mal pour une petite débutante 😇

    • Avatar
      Reply Carnet de bohème 26 mai 2020 at 23 h 30 min

      Merci pour le soutien l’ami JC ! On t’attend pour te déconfiner au grand air ! 😁

    Leave a Reply